Tienda Consejos Servicios Team
Consejos y Servicio de Atención al Cliente: Contacto Quién somos ? Condiciones generales de venta Datos legales Enlaces
Inicio TEAM ¡Únete a nuestro Pêche-Leurre-Evolution TEAM! Lista de los miembros Relatos de pesca Resultados de los miembros
mi cesta mi cuenta

Todo el mundo de la pesca con señuelos!

Pêche Leurre Evolution en français Pêche Leurre Evolution in english

Vuestros relatos de pesca

< Vuelta a la lista

petit recit parrue dans le journal la nr

26/06/2013

Team Pêche Leurre Evolution petit recit parrue dans le journal la nr

Sébastien Péron, de Buzançais, est venu taquiner les carnassiers, hier, à Belle-Isle, lors du concours de “ Street Fishing ” organisé par la Fédération de pêche.









Les pêcheurs sont des gens paisibles. Pas une once de méchanceté. Mais il ne faut pas trop les taquiner sur l'environnement. Freddy Renaud, animateur de la fédération de pêche, le constate : « Je déplore que les bords de l'Indre, comme ici, à Belle-Isle, ne soient pas vraiment nettoyés. L'accès est difficile et cela coupe le regard que l'on pourrait avoir sur la rivière. »

" On trouve tout : un chariot de supermarché des bottes "

La fédération avait concocté, ce week-end, un concours de pêche aux carnassiers à Châteauroux, sur les bords de l'Indre. « Une épreuve de " float tube " (embarcation fauteuil que le pêcheur déplace avec des palmes) et une autre de Street Fishing (1) qui a rassemblé une trentaine de participants, venus de nombreux départements », indique Freddy Renaud.
« Ce n'est pas une journée idéale, estimait Sébastien Péron. Il y a trop de vent pour pêcher à l'ultraléger et le niveau de l'eau est assez haut pour cette période de l'année ». Le pêcheur de Buzançais avait fait le choix d'un leurre souple pour séduire la large famille des perches, brochets, sandres ou black-bass, « mais pour moi, le mieux, c'est le lancer à la cuillère ».
Le jeune Buzancéen a voulu relever le défi de cette compétition en zone urbaine, dimanche matin. Avec des prises inattendues : « On trouve de tout dans l'eau : un chariot de supermarché, des bottes, des bidons. Pour s'en sortir, il faut parfois casser la ligne. »
La veille, Sébastien Péron a expérimenté le float tube. Avec plus de bonheur : « J'ai fait deux perches, mais je me suis fait couper ma ligne par un brochet. »
Le jeune homme pêche depuis l'enfance. Il le reconnaît, « plus qu'une passion, c'est une maladie ». Disons que le malade se porte bien. Il a plaisir à retrouver les copains comme Nicolas Moulin, président du Carna No Kill 36, « le seul club de pêche aux carnassiers de l'Indre, créé il y a un an ». Avec comme philosophie : « On remet le poisson à l'eau, c'est obligatoire. »

(1) Littéralement « pêche dans la rue ». Street Fishing est une marque déposée